En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Télescopique Tassement ou pas ?

Quatre méthodes pour diagnostiquer l'état structural du sol

25 juin 2020

Les implantations de l’automne et de l’hiver derniers, souvent réalisées dans des conditions humides, ont pu dégrader la structure du sol. Avant toute action corrective, il faut observer l’état du sol et évaluer s’il y a des tassements, à quelle profondeur et de quelle intensité. Panorama des outils et méthodes de diagnostic.

Le profil cultural

La méthode la plus complète est l’observation d’un profil cultural : il s’agit d’ouvrir une fosse perpendiculairement au sens de semis pour observer l’agencement et la porosité des mottes dans les différents horizons.

© ARVALIS, ISARA et ITAB

Cette méthode permet de comprendre les effets des passages de roue et d’outil sur la structure du sol, mais nécessite du temps et de l’expertise. C’est pourquoi des méthodes visuelles simplifiées, plus faciles à mettre en œuvre, ont été développées : le mini-profil 3D et les tests à la bêche.

Le mini-profil 3D

Le mini-profil 3D consiste à extraire un bloc de sol à l’aide des pales d’un chargeur télescopique puis observer la structure. On peut ainsi identifier les horizons, observer la présence de racines et de fissures, puis la porosité des mottes pour évaluer s’il y a des zones tassées. Même s’il est recommandé de réaliser au moins deux répétitions dans la parcelle, cette méthode est moins destructrice qu’un profil cultural, mais nécessite de disposer d’un chargeur télescopique.

© AgroTransfert

Le test bêche

Les méthodes bêches sont nombreuses ; les plus utilisées en France sont la méthode développée par l’ISARA et la méthode internationale VESS. Dans les deux cas, l’observation se fait sur une bêchée de sol et permet d’attribuer une note allant de 1 (structure favorable) à 5 (structure très compacte). Les méthodes de notation diffèrent : dans le cas de VESS, il s’agit d’observer l’apparence générale de la bêchée et des mottes, d’évaluer la taille des mottes, et de noter la présence de racines et de porosité visible. La méthode développée par l’ISARA consiste à observer comment la bêchée se fissure, puis à trier les mottes en fonction de leur niveau de porosité pour obtenir la note finale.

© ARVALIS, ISARA et ITAB

La pénétrométrie

En complément de ces méthodes visuelles, la mesure de la résistance à la pénétration à l’aide d’une tige pénétrométrique permet de généraliser le diagnostic. Dans ce cas, il n’y a pas d’observation directe du sol : il s’agit d’enfoncer une tige dans le sol pour sentir ou mesurer la résistance de celui-ci. Plus le sol est tassé, plus la résistance à l’enfoncement de la tige est importante, ce qui permet de détecter la présence d’horizons tassés. Cependant, le diagnostic n’est pas toujours évident car la résistance dépend aussi de l’humidité du sol et de sa texture. Il est donc conseillé d’utiliser cette méthode lorsque le sol est complètement réhumecté sur toute son épaisseur, et de compléter ce diagnostic par une observation visuelle. C’est un bon moyen de vérifier facilement si les observations réalisées en un point de la parcelle sont généralisables autour.

En savoir plus sur la complémentarité des méthodes.

Ces trois dernières méthodes peuvent être mise en œuvre facilement et rapidement par les agriculteurs et les conseillers à l’interculture. Elles sont aussi pertinentes en culture pour diagnostiquer des problèmes de fertilité, comme on l’observe actuellement dans certaines parcelles de maïs où la préparation du lit de semence s’est faite en conditions humides.

Tableau 1 : Les différentes méthodes d’observation de l’état structural d’un sol

Si ce diagnostic révèle des tassements, et pour éviter de pénaliser la prochaine culture, il peut être utile de mettre en place des actions correctives à l’interculture.

Liens utiles pour mettre en œuvre ces méthodes

Retrouvez les descriptif des méthodes et les fiches de notations :
• Test bêche :
     - la méthode ISARA
     - la méthode VESS : guide méthodologique et application pour smartphone (sélectionner français dans les paramètres)

• Mini-profil 3D : guide méthodologique et fiche d’observations

• Pénétrométrie : guide méthodologique et fiche d’observations

• Profil cultural : guide méthodologique

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10