En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Semis tardifs de céréales en décembre 2019 en Bretagne Messagerie Bretagne

Chantiers tardifs : augmenter les densités de semis en céréales

05 décembre 2019

Suite aux retards des implantations de céréales, il est nécessaire de revoir à la hausse la dose de semis. Les objectifs : limiter les pertes à la levée (limaces, risque d’hydromorphie à des stades sensibles, lenteur de la levée) et pallier le tallage fortement réduit.

Des expérimentations récentes (10 essais - 2014 à 2016), réalisées sur blé en collaboration avec les coopératives Cecab et Triskalia, ont montré qu’il est nécessaire de viser un optimum de 300 plantes/m2 en sols sains pour obtenir le rendement maximum à cette période. Cette densité est également valable pour les escourgeons et le triticale. Pour l’orge à 2 rangs, il faudra rechercher 330 plantes/m2.

Figure 1 : Incidence de la densité de semis pour un semis de blé tendre de fin novembre à mi-décembre

Il est donc nécessaire d’adapter à la hausse la quantité de grains semés pour limiter l’impact des pertes à la levée et obtenir un nombre d’épis suffisant. On préconisera donc des densités de semis de 330 à 370 grains/m2 en fonction du type de sol (tableau 1). Ces doses sont établies pour des taux de pertes proches de 15 %. Ces pertes peuvent être majorées pour des semis en conditions difficiles.

Tableau 1 : Dose de semis (kg/ha) pour les semis réalisés à partir du 1er décembre

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10