En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Verse dans une parcelle d’orge deux rangs en Pays de la Loire Messagerie Pays de la Loire

Céréales : quel risque de verse en 2021 ?

18 mars 2021

Cette année, le niveau de tallage est élevé dans de nombreuses parcelles de céréales, corrélé avec des quantités d’azote absorbées par les plantes relativement élevées. Ce contexte constitue un facteur favorisant potentiellement la verse. Dans les parcelles les plus hydromorphes, en revanche, les implantations sont moins favorables et la densité de tiges est loin d’être excédentaire. Il est donc recommandé d’évaluer le risque à la parcelle afin d’appliquer les régulateurs avec discernement.

Déterminer le risque verse à la parcelle

Outre la sensibilité variétale et les pratiques culturales mises en œuvre, les conditions climatiques observées entre les stades épi 1 cm et 2 nœuds jouent un rôle important vis-à-vis du risque de verse. Elles vont conditionner, d’une part, l’allongement des entre-nœuds du bas de tige, et d’autre part, la composition de la paroi de la tige (rapport C/N).

En cette sortie d’hiver, le tallage est souvent abondant avec des plantes riches en azote sous l’effet de la minéralisation continue permise par la douceur hivernale. Toutefois, d’autres facteurs climatiques sont également à prendre en considération et viennent nuancer ce risque : la sécheresse observée fin février / début mars a été un facteur atténuateur du risque. De même, le temps lumineux avec des rayonnements globalement élevés depuis la fin tallage ainsi que l’arrivée du stade épi 1 cm à des dates assez proches des normales limitent le risque d’étiolement.

Quelques situations (façade Atlantique), affectées par les excès d’eau hivernaux, présentent de faibles développements, voire des retards de croissance. Le risque pourra donc être considéré comme faible pour ces parcelles.

La grille présentée en figure 1 tient compte de la hiérarchie des critères de risque et permet d’orienter la décision quant à la nécessité de réguler le blé tendre.

Figure 1 : Grille d’évaluation du risque de verse sur blé tendre

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

A noter que pour une variété de blé résistante (note ≥ 6,5), le risque de verse reste faible même dans le contexte 2021. Sur ces variétés, le régulateur n'est pas recommandé. Le choix variétal constitue en effet le levier le plus efficace pour se prémunir contre la verse.

Pour les variétés présentant des notes inférieures ou égales à 6 (variétés moyennement sensibles à sensibles), le risque varie selon les situations. La pertinence d’utilisation d’un régulateur sera fonction des pratiques culturales et des conditions de croissance de la culture.

Sur orge d’hiver, il n’existe pas de variétés résistantes à la verse.
Consultez la grille d’évaluation du risque sur cette espèce dans le guide régional Choisir & décider – interventions de printemps 2021 (page 19).

Si un régulateur est nécessaire, veillez à l’appliquer dans des conditions optimales

Les risques de phytotoxicité suite à l’application d’un régulateur sont souvent sous-estimés. Il y a souvent plus à perdre qu’à gagner dès lors que les conditions d’application ne sont pas requises. Il est indispensable de les réaliser sur des cultures en bon état et dans des conditions climatiques favorables (temps poussant, lumineux et sans forte amplitude thermique le jour de l’application et durant les 3 à 5 jours suivant). Enfin, en raison de ces risques de phytotoxicité, il est fortement déconseillé de mélanger le régulateur avec un autre produit phytosanitaire, en particulier les herbicides.

Message rédigé par ARVALIS - Institut du végétal en concertation avec AGRIAL, Bernard Agri-services, la CAPL, la CAVAC, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, les Etablissements Hautbois, Soufflet Agriculture
Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10