En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Limaces dans un bouchon blanc récupérées dans de jeunes semis de blé,  en décembre 2019, en Occitanie Messagerie Sud-Ouest

Céréales : peu de pucerons mais beaucoup de limaces

12 décembre 2019

La surveillance des parcelles de céréales doit être renforcée en raison d’un risque limaces élevé pour déclencher un traitement si nécessaire.

Ravageurs aériens

Les pluies continues de novembre ont limité les semis mais aussi les vols de pucerons. De plus, les températures inférieures à 10° limitent également les colonisations les jours d’accalmies.

Quelles sont les parcelles concernées ?

A ce jour, seules les parcelles semées vers les 20–25 octobre et non traitées insecticides peuvent être porteuses de pucerons.

A partir de quelle température les pucerons sont-ils tués ?

Les colonies de pucerons sont détruites à partir de -5°C pendant plusieurs jours.

Lorsque les températures sont au-dessus de ce seuil, les pucerons peuvent survivre dans les parcelles. Ils prolifèrent lorsque la température moyenne est supérieure à 5°C, et se remettent à coloniser de nouveaux territoires si les températures augmentent à plus de 10°C.

Jusqu’à quel stade les cultures sont sensibles aux contaminations de la JNO ?

Les cultures sont à observer jusqu’à fin tallage.

Comment observer les parcelles ?

L’observation des pucerons doit se faire par beau temps, dans les heures les plus chaudes de la journée ce qui permet de voir les pucerons sur le feuillage.

Si l’observation n’est pas possible dans ces conditions : prélever une vingtaine de plantes à différents endroits (traverser la parcelle en diagonale) et les enfermer dans un sac de plastique transparent placé près d'une source de chaleur. En cas de présence de pucerons, les insectes seront très rapidement visibles sur les parois du sac.

Ravageurs du sol

Les conditions sont très propices aux limaces. Il est important d’aller voir les parcelles de céréales car la pression est forte.

Une intervention est recommandée lorsqu’il y a plus de 5 limaces/m².

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10