En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Observation des maladies sur une feuille de blé début février 2021 en Occitanie Messagerie Ouest Occitanie

Céréales : pas de traitement fongicide avant le stade épi 1 cm minimum

11 février 2021

Les maladies foliaires sont très peu présentes sur céréales pour le moment. Le point sur la situation.

Un inoculum faible de maladies foliaires est actuellement observé, probablement du fait de contaminations modérées en rouilles durant la dernière campagne et de la sécheresse estivale ayant limité les repousses.

Oïdium

Les pluies continues de janvier n’ont pas permis la mise en place d’oïdium malgré le développement conséquent de certaines parcelles d'orges ou blés semées fin octobre.

Septoriose

Des symptômes de septoriose sont ponctuellement observés sur feuilles basses, sur variétés sensibles semées vers le 20 octobre. Cette présence est habituelle à cette période de l’année. L’évolution de la maladie sera déterminée par les pluies de mars. Aucun traitement fongicide n’est à envisager avant le stade 2 nœuds.

Rouille brune

Des symptômes de rouille brune ont été très rarement observés sur les semis précoces de blé tendre (variétés sensibles).

Aucun traitement fongicide n’est à envisager avant le stade épi 1 cm, voire 2 nœuds, selon les maladies.

Tous les ans, ARVALIS, associé à l’INRAE et l’Anses, publie une note commune pour dresser l'état de la résistance des champignons et formuler des recommandations adaptées pour en retarder l’émergence ou la progression. L'édition 2021 est disponible.

Des nématodes dans le Lauragais

Des parcelles impactées par des nématodes sont visibles dans le Lauragais. Les plantes sont chétives et jaunissent. Les symptômes (photos 1 et 2) sont typiques d’Heterodera avenae. Un retour fréquent de blé dans la rotation ainsi qu’un été chaud l'année précédente favorisent leur présence. Les seuls moyens de lutte sont agronomiques (plantes de coupure, changement d’espèces, interculture…).


Photo 1 : Plantes saines (à gauche) et infestées par le nématode de l'espèce Heterodera avenae (à droite) - Lauragais – 02/02/2021 – M. Killmayer - ARVALIS


Photo 2 : Racines avec symptômes de nématodes – Lauragais - 02/02/2021 – M. Killmayer - ARVALIS

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10