En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Orge d’hiver proche du stade épi 1 cm en février 2020 en Poitou-Charentes Messagerie Poitou-Charentes

Céréales : le stade épi 1 cm en avance dans de nombreux cas

27 février 2020

Avec le climat exceptionnellement doux depuis le début de la campagne, les stades des céréales ont pris une dizaine de jours d’avance dans les parcelles bien drainées. Le stade épi 1 cm est imminent pour les semis de fin octobre.

Depuis décembre, les températures sont très douces pour la région (tableau 1), avec une moyenne supérieure de 2,5°C par jour.

Tableau 1 et 2 : Températures cumulées et températures moyennes mensuelles comparées aux normales (poste Météo France de Niort)

Des stades culturaux très variables selon la période de semis mais avec un point commun : leur avance

Pour la région, on peut retenir quatre grandes périodes de semis de céréales : fin octobre, autour du 20 novembre, début décembre et vers les 10/15 janvier.

Hors contexte d’ennoiement des parcelles, pour les sols bien drainés, les plantes sont dans un état végétatif satisfaisant. Les premiers apports d’azote tallage ont été réalisés le plus souvent et bien valorisés. Côté développement, le stade épi 1 cm est très en avance par rapport à une année médiane quelle que soit la date de semis.

• Semis de fin octobre : le stade épi 1 cm est programmé dans les prochains jours (fin février tout début mars) ou est en cours pour des variétés très précoces type Filon, soit une avance par rapport à une normale d’au moins 15 jours.

• Semis autour du 20 novembre : la douceur depuis décembre leur a été très bénéfique. Le stade épi 1 cm est planifié pour le 10/15 mars, soit entre 10 à 15 jours d’avance à date équivalent par rapport à une normale, finalement très proche d’un semis de fin octobre d’une année plus « classique ».

• Semis du 10 décembre : même constat. La grande douceur de janvier et février leur permet de compenser cette date tardive de semis et finalement, pour l’instant, côté développement, ces blés ont des allures de blés semés à la mi-novembre lors des années antérieures.

Tableau 3 : Prévisions moyennes du stade épi 1 cm sur divers postes météo du Poitou-Charentes selon la date de semis, l’espèce et la variété et écart à la médiane (hors contexte d’ennoiement)

Concernant les parcelles encore ennoyées ou ayant souffert fortement d’ennoiement, elles sont toujours en situations de stress et n’avancent pas/peu dans leurs stades. De nombreuses parcelles semées en octobre ou novembre présentent ainsi des zones accidentées suite aux excès d’eau : défauts et irrégularités de peuplement, retards de développement… qui, dans les cas les plus sévères, ont entraîné la destruction de la culture ou au moins, des « rebouchages ». Dans ces situations très hétérogènes, difficile de prévoir le stade avec autant de robustesse : l’observation attentive de ces parcelles est un passage obligé.

Quelles conséquences ?

C’est à partir du stade épi 1 cm que les besoins azotés des plantes deviennent importants. C’est un bon repère de ce point de vue.

Côté désherbage de sortie d’hiver, les herbicides actuellement homologués en sortie d'hiver sont majoritairement utilisables jusqu’au stade 2 nœuds. Au-delà, ils peuvent être inefficaces et pour certains, provoquer des pertes de rendement, tels ceux à base de dérivés auxiniques (2.4D, MCPA, etc.). Attention, les effets sont variables en fonction de la dose et du stade. L’avance du stade épi 1 cm actuel doit être pris comme un indicateur pour la suite du développement des céréales, et notamment vis-à-vis de l’atteinte du stade à partir duquel des restrictions de désherbage sont plus fortes.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10