En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Désherbage : ray-grass dans du blé tendre - floraison: sortie des étamines - vue générale de la parcelle Messagerie Centre / Ile-de-France / Auvergne

Céréales : le désherbage d’automne est incontournable en cas de forte pression

12 octobre 2017

Les semis ont déjà démarré dans les secteurs les plus précoces. Il est temps désormais de réfléchir aux stratégies à mettre en œuvre sur les autres parcelles, et notamment les plus infestées (qui devraient être semées après le 15 octobre minimum).

Les herbicides : la dernière étape de la stratégie de contrôle des adventices

Dans un contexte de diminution des substances actives et d’augmentation des résistances, la chimie est la dernière étape à envisager.

Même en choisissant les produits les plus « performants » du moment, à des quantités proches des doses homologuées, l’efficacité des herbicides utilisés est conditionnée par l’état d’enherbement de la parcelle et de l’état de résistance des adventices présentes. Sur des centaines de graminées par mètre carré, une stratégie « tout chimie » est, à coup sûr, décevante.

Le moyen le plus efficace pour améliorer l’efficacité des produits est de diminuer le nombre d’adventices grâce à l’agronomie.

Le choix des leviers les plus adaptés va dépendre du contexte pédoclimatique de chaque parcelle et du matériel disponible.

Parcelles à forte infestation de graminées : le diagnostic s’impose avant de définir sa stratégie

Un ou des leviers agronomiques ont-il été mis en place avant l’implantation ?


Tableau 1 : Leviers agronomiques possibles et leurs facteurs de réussite

*Se reporter au chapitre Désherbage : l’agronomie avant tout de notre guide désherbage

Les préconisations selon le nombre de leviers agronomiques mis en œuvre avant l’implantation


Tableau 2 : Recommandations pour le désherbage

En présence de résistances avérées : une seule stratégie le tout automne !

Les produits de sortie d’hiver visant les graminées appartiennent malheureusement tous aujourd’hui aux groupes HRAC A et B, deux groupes très concernés par les résistances. Il est donc important d’envisager le contrôle des graminées à l’automne si vous avez des parcelles avec de la résistance.

En cas de fortes infestations, une double application à l’automne donnera les résultats les plus intéressants. Attention à bien diversifier les modes d’actions sur l’année mais aussi à l’échelle de la rotation. De futures résistances sur les herbicides d’automne ne sont pas à exclure.


Tableau 3 : Classement par mode d’action biochimique - Herbicide Resistance Action Committee (HRAC)

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Sur une parcelle en échec, sans levier agronomique, semer le plus tard possible avec une application de prélevée car la postlevée est souvent compromise par la météo. Dans ce type de situation, l’implantation d’une culture de printemps peut s’avérer beaucoup plus judicieux.


Consultez toutes nos préconisations dans notre guide régional sur le désherbage.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant