En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Un tracteur et un pulvérisateur dans une parcelle d'orge pour un désherbage de sortie hiver, fin tallage, en région Centre Messagerie Centre / Ile-de-France / Auvergne

Céréales : gérer le désherbage de sortie d’hiver

17 janvier 2019

Les semis de céréales ont été très étalés à l’automne 2018, en raison du manque d’eau : les plus précoces ont commencé début octobre dans le sec mais la majorité a été positionnée de fin octobre à mi-novembre à la faveur de meilleures conditions. Présentation des différentes situations rencontrées dans la plaine et des stratégies de désherbage à mettre en place en sortie d’hiver.

Les stratégies diffèrent selon la date à laquelle ont été semées les parcelles.


Pour les semis précoces (fin septembre / début octobre)

Les applications herbicides réalisées en prélevée et poslevée ont montré une efficacité très faible, en lien avec le sec. 

Quelles stratégies de désherbage possibles ?

• Pour les parcelles très infestées en décembre, il est recommandé de détruire la culture et resemer (plutôt au printemps, voire en janvier pour du blé, selon les créneaux disponibles).

• Pour les parcelles avec quelques vulpins ou ray-grass développés, il est nécessaire d'intervenir en sortie hiver précoce (dès que les conditions le permettent) pour gérer les relevées.


Pour les semis d’octobre

Les traitements herbicides de prélevée ont présenté des efficacités plus ou moins faibles, selon le retour des pluies après application. Les conditions de l'année étaient adéquates pour sortir la herse étrille.

Quant aux interventions de postlevée, elles ont été conduites dans de bonnes conditions.

Quelles stratégies de désherbage possibles ?

• Pour les parcelles à forte pression graminées et avec présence avérée de résistance, il faut revoir la stratégie globale du système. Une exception est possible pour les passages typés « automne » si les adventices sont faiblement développées  (stades jusqu'à 2 feuilles).

• Pour les parcelles les plus propres (en l’absence de résistances avérées), il est possible d’attendre la sortie d’hiver pour intervenir.


Pour les semis de début novembre

Cette année, le décalage de la date de semis a permis d’esquiver la période préférentielle des levées de certaines adventices (vulpins), mais toutes n'ont pu être détruites avant les implantations. Résultat, la  plupart des parcelles historiquement infestées ne sont pas « épargnées ».

Les applications herbicides en prélevée se sont déroulées dans de bonnes conditions, tout comme celles de postlevée, malgré des créneaux plus restreints.

Quelles stratégies de désherbage possibles ?

• Pour les parcelles avec une présence avérée de résistance, il faut revoir la stratégie globale du système. Une exception est possible pour les passages typés « automne » si les adventices sont faiblement développées (stades jusqu'à 2 feuilles).

• Pour les parcelles les plus propres (en l’absence de résistances avérées), il est possible d’attendre la sortie d’hiver pour intervenir.


Pour les semis de fin novembre / début décembre

Cette année, le décalage de la date de semis a permis d'esquiver la période préférentielle des levées de certaines adventices (vulpins) et également de détruire les adventices levées avant les chantiers d'implantation.

Quelles stratégies de désherbage possibles ?

• Pour les parcelles à fortes pression graminées et avec une présence avérée de résistance :
► les conditions sont bonnes pour les applications de prélevée
► Pour la post précoce, il est nécessaire de faire un bilan ce mois-ci pour un éventuel passage avec un produit autorisé « typé » automne.

• Pour les parcelles les plus propres (en l’absence de résistances avérées), il faut attendre la sortie d’hiver pour intervenir.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10