Foyer de pucerons peu visible sur pied de blé en janvier 2022 en Occitanie Messagerie Ouest Occitanie

Céréales : faut-il s’inquiéter du risque pucerons ?

13 janvier 2022

Malgré le redoux enregistré fin décembre, la majorité des parcelles de céréales devraient être épargnées par la présence des pucerons et donc, ne nécessiteraient pas d’intervention.

La période de risque pour les céréales est de levée à fin tallage. Une colonisation hivernale est rare (mais non exclue) et la présence prolongée de pucerons peut entraîner de la jaunisse nanisante de l’orge (JNO).

Figure 1 : Courbe de risque de colonisation
Courbe de risque de colonisation

(Station météo de Montans (81))

Les pucerons arrêtent leur activité de vol en dessous de 12°C. Autrement dit, les parcelles qui n’en avaient pas avant la vague chaude de fin décembre ont peu de risque d’être colonisées. Mais les insectes restent actifs jusqu’à 3°C : sur les parcelles où ils sont présents, même s’ils ne volent plus, ils continuent à se nourrir. Pour les détruire, les températures doivent descendre en dessous de -5°C environ.

Les températures douces de fin décembre ont posé question sur l’activité des insectes.

Nos recommandations

Avant toute intervention, Il faut aller vérifier la présence ou non de pucerons directement dans la parcelle, le piège jaune n’étant qu’un indicateur des vols.

Cas rare, un traitement peut être envisagé sur des parcelles où des pucerons sont actuellement observés et où le seuil est dépassé (10 % des plantes avec présence de pucerons ou présence de pucerons proches du seuil depuis plus de 10 jours).

Pas d’intervention à prévoir sur les parcelles où aucun puceron n’est présent, ou même quelques-uns après avoir cherché longuement (seuil en dessous de 10 %).

A partir de mi-tallage, la résistance de maturité de la plante se met en place, ce phénomène limite le développement du virus au sein de la plante. Une intervention est possible jusqu’à fin tallage selon les recommandations.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10