En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Désherbage des céréales en conventionnel Messagerie Méditerranée

Céréales conventionnelles : quel programme herbicide mettre en œuvre ?

03 décembre 2020

Maintenant que les semis de céréales sont quasi achevés, certaines situations nécessitent des interventions de désherbage dans les jours qui viennent.

De manière générale, s’il faut intervenir, c’est :
- quand la parcelle a ressuyé pour ceux qui sont déjà sous l’eau),
- juste avant les 10 mm de pluie annoncés en fin de semaine,
- après la pluie si un épisode de plus de 30 mm est prévu.

Que faire si aucun désherbage n’a été réalisé ?

• S’il n’y a pour l’instant aucune levée de ray-grass alors que le blé est déjà bien développé (2-3 F) et que la parcelle a un historique de faible pression : ne rien faire pour l’instant. Vous pourrez intervenir avec une spécialité à base de chlortoluron (1500 g/ha) si du ray-grass commence à pousser et que les températures le permettent, ou avec un herbicide foliaire (si aucun problème de résistance).

• S’il y a déjà des ray-grass présents sur la parcelle et que le blé est au stade 2-3 feuilles, dans des conditions poussantes, il faut intervenir avec une spécialité à base de chlortholuron (1500 g/ha) si le ray-grass est au stade 2-3 feuilles. Si la pression est forte, privilégier une association chlortholuron + DFF. Si le ray-grass est à un stade moins développé (cotylédon ou 1 feuille), il est également possible d’utiliser Défi (3 l/ha) + Compil (0,15 l/ha).

• S’il y a déjà des ray-grass présents sur la parcelle et que le blé est à 1 feuille ou que les conditions sont peu poussantes, la situation est délicate. Le plus sécuritaire est d’attendre que le blé (et le ray-grass) atteigne le stade 2 feuille pour appliquer un chlortholuron.

• Si le ray-grass est à début tallage ou plus, il n’y a plus rien à faire pour l’instant. L’application d’un herbicide foliaire est possible en sortie d’hiver en l'absence de problème de résistance. Pour améliorer l’efficacité, superposez tous les facteurs favorables :
    

- Adjuvants : huile (1 l) + Actimum (1 l) ou sulfate d’ammoniaque (500 g/ha).
- Hygrométrie > 60 % lors de l’application ; plus elle est élevée, mieux c’est ; une rosée encore visible est l’idéal.
- Température > 5°C lors de l’application.

En cas de fortes infestations de ray-grass résistants, il vaut mieux retourner les terres et faire un semis avec une culture de printemps sur les parcelles concernées.

Que faire après une première intervention ?

1/ Si le désherbage a été efficace, sans repousse pour le moment : aucune intervention n’est à prévoir, mais il faut rester vigilant et prêt à intervenir.

2/ Si des repousses sont visibles :
• Si le premier désherbage était un chlortholuron, intervenir avec une spécialité à base de flufénacet (mais pas plus de 150 g sur blé dur ! se référer à son conseiller). Sinon un Défi (3 l/ha) + Compil (0,15 l/ha). Si le ray-grass est à 2-3 feuilles, cette association aura une efficacité limitée. La dernière possibilité est d'appliquer un herbicide foliaire en sortie d’hiver en l’absence de problème de résistance.

• Si le premier désherbage était un Défi-Compil, intervenir avec une spécialité à base de chlortoluron (1500 g/ha). Si le premier désherbage était un Défi solo (sans Compil), le chlortoluron peut être renforcé avec du DFF si la pression est importante (chlortoluron + Compil ou en utilisant directement du Constel, qui associe les deux).

Quelques rappels- En postlevée, les spécialités à base de chlortholuron seront plus efficaces que le prosulfocarbe (Défi).
- L’emploi d’un herbicide racinaire en conditions gélives peut provoquer des phytotoxicités. Il faudra profiter du redoux annoncé pour les 10 jours à venir, pour les appliquer si les terres sont praticables.
- Un herbicide racinaire est utilisable si le blé est à plus d’une feuille et poussant. Sinon, attendre qu’il ait au moins 2 feuilles.
- Attention, le chlortholuron ne doit pas être utilisé sur des blés tendres non tolérants à cette substance active.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

2 commentaires 07 décembre 2020 par David

Bonjour, Je suis l'animatrice de l'ABDD. Aucun intérêt ni de l’huile, ni du sulfate d’ammoniaque avec des produits racinaires du coup pas d’intérêt de les associer avec du CTU + DFF. Bonne soirée à vous, Pauline David, Ingénieure Régionale, Équipe Méditerranée

04 décembre 2020 par JONCKER

Est ce que vous confirmez l'ajout d'huile et de sulfate d'ammoniac pour désherber du blé dur avec chlortoluron et D.F.F. Dose de D.F.F.= 0.2 l par ha. Merci Marc JONCKER mjoncker@infonie.fr

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10