En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Programmes herbicides contre le ray-grass Messagerie Bretagne

Céréales à paille : préparer sa stratégie de lutte contre le ray-grass dès maintenant

15 octobre 2020

Face à l'augmentation des infestations en ray-grass, il est primordial d’adapter sa stratégie de lutte dans les parcelles de céréales d'hiver concernées pour conserver le potentiel de production à l’échelle de la rotation.

Rappel de quelques leviers agronomiques 

Travail du sol : le labour est nécessaire

Dans un contexte de développement des résistances aux herbicides, un labour tous les 3-4 ans est à privilégier en cas de rotations courtes. Il est à positionner suite à un échec de désherbage de graminées. Les semences d’adventices produites seront ainsi enfouies en profondeur. Certaines d’entre elles, comme les ray-grass, vulpins et bromes, ont un TAD* élevé, ce qui permet de réduire rapidement le stock semencier de la parcelle.

L’important surtout est de semer sur une parcelle bien nettoyée. Le désherbage chimique ne sera pas capable de contrôler des plantes repiquées au semis car elles seront trop développées et impossibles à détruire.

Semer les parcelles sales seulement à partir de fin octobre

Dans les parcelles où la maîtrise des graminées est délicate, il est essentiel de ne pas semer trop tôt. Les programmes herbicides, même les plus onéreux, sont mis en difficulté en cas de forte pression en graminées. Nos résultats d’essais montrent que dans les situations à forte densité d’adventices, seuls les semis positionnés à partir de la fin octobre permettent d’obtenir une maîtrise correcte du désherbage, à un coût acceptable.


Le positionnement du semis en période recommandée (21/10) permet de réduire la pression des ray-grass de 66 % par rapport à un semis de début octobre (trop précoce).
Le désherbage en culture est alors grandement facilité.

En résumé, un semis à partir du 25 octobre permet de sécuriser le désherbage des parcelles concernées par un fort salissement.

Dans les situations où la pression en ray-grass est problématique, il est même préconisé de retarder le semis de quelques jours afin de réduire significativement la pression. Le fait de retarder la date de semis permet de mettre les adventices en situation défavorable pour la levée : jours plus courts, diminution des températures… De plus, le décalage de la date de semis est hautement bénéfique pour la maîtrise des autres risques sanitaires : piétin-échaudage et JNO.

Stratégie de lutte

La mise en œuvre de ces leviers agronomiques est primordiale avant toute lutte chimique pour envisager une efficacité globale contre les ray-grass de 100 %.

Situation N°1 : RAY-GRASS SENSIBLES (> à 20 pieds/m²) EN PARCELLES NON DRAINEES

On limitera la nuisibilité du ray-grass par une application d’automne à base de produits racinaires. Cette application permettra de limiter la pression de sélection en alternant les modes d’action appliqués sur les ray-grass. En cas d’application en postlevée des céréales à l’automne privilégier des traitements à 1-2 feuilles qui présentent des meilleures efficacités. Il est techniquement possible de faire ces applications au stade 3 feuilles mais elles seront moins efficaces.

Un rattrapage de printemps à base d’inhibiteurs de l’ALS ou de DEN peut être prévu en fonction du statut de résistance de la parcelle. En cas de résistance aux FOPS, DIMES ou DEN (groupe A), privilégier un rattrapage avec un herbicide du groupe B (Archipel Duo ou Abak). Et inversement en cas de résistances aux ALS.

Tableau 1 : Exemples de stratégies herbicides contre les ray-grass encore sensibles aux herbicides de sortie d’hiver

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Situation N°2 : RAY-GRASS RESISTANTS (> à 20 pieds/m²) EN PARCELLES NON DRAINEES

Dans le cas de résistances à l’ensemble des modes d’action de sortie d’hiver (groupes B et A) : les solutions chimiques efficaces passent par une double application à l’automne d’herbicides racinaires.

Tableau 2 : Exemples de stratégie s herbicides contre des ray-grass résistants aux herbicides de sortie d’hiver

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Pour en savoir plus, retrouvez nos préconisations dans le guide régional Choisir et Décider 2020/2021.

*Le TAD (Taux Annuel de Décroissance) correspond au pourcentage de graines d’adventices qui perdent leur aptitude à germer au bout d’un an.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10