En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Parcelle de blé tendre avec zone de verse en Hauts de France Messagerie Hauts-de-France

Blé tendre : un risque de verse moyen

21 mars 2019

Actuellement, les conditions climatiques modèrent le risque de verse sur blé tendre. A surveiller dans les prochaines semaines.

Certaines parcelles de blé tendre cumulent les facteurs favorables à la verse : des tallages très abondants, un début de montaison précoce (donc en jours courts), des disponibilités en azote possiblement élevées (via les reliquats ou des apports précoces ou importants).

Une estimation précise de la situation permet de décider de la stratégie de régulation. Plusieurs facteurs agronomiques sont à prendre en compte pour estimer le risque verse (tableau 1).

Tableau 1 : Estimation du risque de verse à la parcelle pour le blé tendre

Risque verse :
Note de votre parcelle
Note < ou égal à 3 : risque très faible
4 à 6 : faible à moyen
7 à 9 : moyen à élevé

Source ARVALIS - Institut du végétal

Cette évaluation du risque verse au stade épi 1 cm donne une tendance du risque « agronomique » a priori, mais ce sont réellement les conditions climatiques pendant la montaison, entre le stade épi 1 cm et le stade 2 nœuds qui seront déterminantes pour le risque verse au final.

C’est entre le stade épi 1 cm et le stade 2 nœuds que se définissent la longueur des entre-nœuds et leur solidité. Un déficit de rayonnement au cours de cette période provoque un phénomène d’étiolement ; les températures élevées modifient l’équilibre des hormones et défavorisent l’allongement des entre-nœuds ; le manque de pluie peut enfin engendrer à la fois des carences azotées induites et un début de sécheresse, qui vont conduire à une plus forte régression des tiges et à des couverts moins denses.

Pour l’instant, les conditions climatiques sont poussantes avec suffisamment de rayonnement et peu de pluie depuis mi mars, ce qui limite le risque de verse en permettant l’élongation des entre-nœuds dans de bonnes conditions.

Selon les prévisions météo actuelles, la prochaine décade devrait connaître un temps sec et des températures printanières (avec toutefois des températures matinales encore fraîches). A suivre donc, en fonction des conditions climatiques à venir.

Prendre en compte la sensibilité variétale à la verse

Dans la région, la plupart des variétés présentent une bonne résistante à la verse avec des notes supérieures ou égales à 6,5 : Fructidor, Bergamo, KWS Extase, Creek…

Attention toutefois à certaines variétés qui ont un profil plus sensible avec des notes inférieures ou égales à 5 : RGT Libravo, Boregar, Filon, Chevignon, Complice, LG Absalon…

Figure 1 : Echelle de sensibilité variétale du blé tendre

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Des conditions optimales pour l’application des régulateurs

Les applications sont à réaliser sur des cultures saines (indemnes de viroses et alimentées correctement en eau et en azote) et dans des conditions climatiques favorables (températures douces et sans grandes amplitudes thermiques), afin d’éviter les risques phytotoxicité et optimiser l’efficacité du produit.

Il est nécessaire de tenir compte des conditions climatiques le jour de l’application mais aussi durant les 3 à 5 jours suivants celle-ci.

Tableau 2 : Conditions optimales de températures habituellement admises pour les régulateurs de croissance


Figure 2 : Programmes de régulation blé tendre d'hiver

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10