Piétin verse sur blé tendre en mars 2021 en région Centre : tache ocellée sur gaines foliaires Messagerie Centre / Ile-de-France / Auvergne

Blé tendre : surveiller le piétin-verse

24 mars 2022

Le stade épi 1 cm marque le début de la surveillance du piétin-verse sur blé tendre. Même si ce champignon, qui ne touche que les bas de tiges, reste discret depuis quelques années, il est nécessaire de rester vigilant.

Inféodé à la parcelle, le piétin-verse cause généralement peu de dégâts, surtout si les conditions de remplissage sont favorables. Attention toutefois aux attaques très précoces qui peuvent fragiliser la tige et entraîner une verse parasitaire précoce. Cette dernière complique la récolte et provoque des pertes de rendement parfois importantes et souvent associées à une dégradation de la qualité.

Variétés résistantes : la solution de facilité

La résistance variétale est, de loin, le levier le plus efficace et le plus économique pour gérer un risque piétin-verse. Si la note CTPS est supérieure ou égale à 5, aucune surveillance vis-à-vis de ce champignon n’est nécessaire. Dans tous les cas, aucun traitement anti-piétin ne sera recommandé.

Figure 1 : Classement des variétés de blé tendre selon leur résistance au piétin-verse – Echelle 2021
Classement des variétés de blé tendre selon leur résistance au piétin-verse – Echelle 2021

Source : ARVALIS – Institut du végétal

Pour les autres variétés : prioriser les observations en fonction du risque encouru

Le risque piétin-verse est largement déterminé par l’histoire agronomique des parcelles (présence historique, type de sol, fréquence de retour des blés, gestion des résidus, dates de semis pratiquées, niveau de sensibilité des variétés cultivées…).

Le risque encouru au cours de la campagne peut être évalué , idéalement par un modèle maladie, sinon par l’utilisation d’une grille. Le risque déterminé par les conditions agronomiques de la parcelle est alors complété par un niveau de risque lié au climat de l’année. Ce dernier est estimé au stade épi 1 cm grâce au modèle TOP. Une pluviométrie élevée et des températures douces pendant l’automne et l'hiver favorisent l’évolution de la maladie.

Figure 2 : Grille d'évaluation du risque de piétin-verse

Source : ARVALIS - Institut du végétal

Que dit le modèle TOP dans la région ?

Le modèle TOP calcule un indice de risque climatique au niveau régional sur blé tendre en sortie d'hiver. Les données d’entrée sont la pluie et les températures journalières à partir de la date de semis et ce, jusqu’au stade épi 1 cm. Globalement, le risque TOP simulé cette semaine est moyen dans nos régions.

Suivez l’évolution de ces indices dans les Bulletins de Santé du Végétal :
- Centre
- Ile-de-France
- Auvergne

En cas de risque, observer les parcelles

Dans tous les cas, c’est l’apparition de symptômes sur les tiges entre épi 1 cm et 1 nœud qui va dicter le besoin de protéger la parcelle ou non. Ils sont caractérisés par la présence de tache ocellée (elliptique) sur les gaines. Cette dernière est bordée par un liseré brun diffus (photos 1 et 2). Après avoir soulevé successivement les gaines, on peut observer un ou plusieurs points noirs sur la tige correspondant à des amas mycéliens (stromas).

Astuce : pour s’assurer que les symptômes correspondent à du piétin-verse, il faut passer un doigt humide sur les taches (photos 3 et 4). Si le stroma ne s’efface pas, il s’agit bien de piétin-verse.

Le piétin-verse peut s’extérioriser jusqu’à la fin de la montaison. Cependant, un traitement spécifique ne se montre efficace que lorsqu’il est réalisé entre épi 1 cm et 1 nœud. C’est la raison pour laquelle il est préconisé d’observer cette maladie à cette période. Pour le diagnostic, il convient de prélever au moins 40 tiges (maîtres-brins) dans l’ensemble de la parcelle.

Retrouvez toutes nos préconisations dans le guide régional Choisir & Décider – blé tendre – interventions de printemps 2022.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10