En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Semences de ferme à partir du blé récolté en 2021 Messagerie Hauts-de-France

Blé tendre : peut-on utiliser les grains de la récolte 2021 en semences de ferme ?

26 août 2021

Les conditions climatiques pluvieuses de la deuxième quinzaine de juin et du mois de juillet ont pu affecter la qualité des récoltes de blé tendre dans certains secteurs des Hauts-de-France. Cela change-t-il la donne pour produire des semences de ferme ?

Les poids spécifiques (PS) sont très hétérogènes, et de plus en plus bas à mesure que les chantiers de récolte étaient retardés : la moyenne de la collecte est bien souvent en-dessous du seuil commercial de 76 kg/hl.

Par ailleurs, nous avons pu observer de la germination sur pied et/ou des TCH (temps de chute d’Hagberg) dégradés selon les situations et les secteurs.

Peut-on utiliser des lots à la qualité dégradée pour faire de la semence de ferme ?

Il n’est pas impossible d’utiliser un lot faiblement germé ou à faible TCH pour faire des semences de ferme, mais il faut respecter certaines conditions.

Tout d’abord, il faut de bonnes conditions de stockage afin d’assurer la conservation des lots de semences. Pour cela, il faut récolter à une humidité inférieure à 15 % et ventiler le lot afin d’avoir une température autour de 15-20°C.

Il convient d’effectuer un test de germination à la récolte : si la faculté germinative du lot récolté est inférieure à 80 %, il ne peut pas être utilisé pour faire des semences. Il faudra alors prévoir des semences certifiées.

Nous recommandons également de refaire un test de germination en septembre après quelques temps de stockage et juste avant les semis. En effet, il est difficile d’établir et de prévoir le comportement des lots (même faiblement germés ou pré-germés) au stockage, et donc de prévoir l’évolution de leur faculté germinative.

Il faudra adapter les densités de semis à la faculté germinative du lot selon la formule suivante :
formule

Enfin, le traitement de semences est à effectuer au dernier moment, après la deuxième vérification de la faculté germinative du lot.

Déterminer la faculté germinative d’un lot • Nettoyer un échantillon de semence en se rapprochant le plus possible du triage qui sera fait par le trieur à façon ;
• Prélever 200 à 400 graines (échantillonnage en fonction de la taille du lot à tester) ;
• Déposer les graines dans du sable, ou sur du papier buvard, humides. Mettre au froid (4-5°C) pendant 72 h, pour lever toute dormance résiduelle ;
• Mettre à température ambiante (20°C) pendant une semaine ;
• Compter les plantules normales (et non la totalité des grains germés).

Le pourcentage de plantes germées normales au bout d’une semaine correspond au taux de faculté germinative (F.G.). Attention, ce taux de F.G., obtenu avec des graines placées dans de bonnes conditions, est un paramètre indicatif (comparaison de lots, etc), il ne donne pas directement le taux de levée à la parcelle car la levée pourra être fortement impactée par des conditions difficiles (temps sec ou froid, excès d’eau…).

Pas de relation directe entre le PS et la qualité d’un lot

Côté qualité, dans des gammes normales de PS pour le blé tendre, il n’a pas été trouvé de relation significative entre le PS d’un blé et sa valeur meunière, boulangère et nutritionnelle pour l’alimentation du bétail. Toutefois, lorsque les niveaux de PS sont inférieurs à 70-72 kg/hl, comme cela a pu être observé cette année, des modifications du profil chimique du blé (amidon, fibres…) pourraient être suffisamment importantes pour dégrader la valeur nutritionnelle en alimentation animale chez les monogastriques. Les très faibles PS peuvent également affecter le taux d’extraction en farine.

En revanche, des PS bas n’empêchent absolument pas de faire de la semence de ferme.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10