En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Plantule de ray grass dans une parcelle de blé dur en février 2021 en Occitanie Messagerie Occitanie

Blé dur : priorité au désherbage avant de fertiliser

18 février 2021

Désherber avant d'apporter de l'azote permet d'optimiser la valorisation de l'engrais sur la culture et non pas sur les adventices.

Les parcelles semées entre fin octobre et début novembre, désherbées à l’automne présentent globalement de bons niveaux d’efficacité, exceptées les situations à forte pression ray-grass ayant reçu une seule application ; quelques marquages de phytotoxicité ont pu être observés.

Les pressions de salissement sont dans l’ensemble plus ou moins fortes dans les situations non désherbées (ray-grass, folle avoine, véroniques, anthémis, matricaires, gaillet, chardons, …). Sur les parcelles sales qui n’ont pas encore été désherbées, compte tenu de l’avancement des stades, cette intervention devient prioritaire.

Il est par ailleurs recommandé de positionner le désherbage avant l’apport d’engrais. En effet, la fertilisation azotée avant le désherbage bénéficie à la fois à la culture en place et aux adventices présentes. Les adventices comme les ray-grass, bromes et vulpins réagissent positivement à l’azote et sont capables d’absorber 20 à 40 kg N/ha en sortie d'hiver.

Téléchargez les recommandations sur le choix des herbicides selon la flore

Respecter les conditions d'application des herbicides

Dans tous les cas, éviter les interventions dans les situations suivantes :

- fortes amplitudes thermiques ;
- plante cultivée chétive, stressée ;
- forte rosée (pour les herbicides à pénétration foliaire) ;
- vents forts.

Tableau 1 : Conditions d'application des herbicides




Sur les parcelles sales semées fin octobre et non désherbées à l’automne, le désherbage va intervenir sur des mauvaises herbes plus ou moins développées compte tenu des conditions climatiques. Dans ces situations, il conviendra d’utiliser les herbicides à dose pleine, en particulier sur ray-grass.

Les problèmes de résistance aux herbicides des groupes A (inhibiteurs de l’accase) ou B (inhibiteurs de l’ALS), qui affectaient jusqu’à présent uniquement les graminées (ray-grass, vulpin, …) , ont été également identifiés sur dicotylédones depuis deux ou trois ans, avec en particulier, des cas de coquelicots résistants aux sulfonylurées.

Bon usage des herbicides à base de sulfonylurées : rotation et rinçage

- Sur des blés suivis de colza sans possibilité de labour, éviter d’utiliser ces produits.
- Après utilisation, réaliser un rinçage efficace du pulvérisateur avec un produit nettoyant adapté aux sulfonylurées pour éviter les accidents de phytotoxicité sur les autres cultures.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10