Cicadelle sur plantule de blé dur en décembre 2022 en Occitanie Messagerie Occitanie

Blé dur : maintenir la surveillance des pucerons et cicadelles

09 décembre 2021

Malgré les conditions fraîches et pluvieuses, les pucerons et les cicadelles sont toujours en activité.

Il convient d’être vigilant notamment sur les parcelles non protégées aujourd’hui :
- En semis précoces (fin octobre et début novembre) au stade 2-3 feuilles aujourd’hui, les parcelles présentent des pucerons en quantité faible ou importante mais quasi systématique. Intervenir dès que possible si les conditions le permettent. Tant que la douceur est là, le risque est important.
- Pour les autres dates de semis, le risque est faible. Intervenir selon les conditions climatiques, notamment si elles sont favorables à de nouveaux vols (températures à 10-12°C en moyenne, ensoleillement, pas de vent).

Dans tous les cas, continuer à observer les parcelles par piégeage ou observation lors de journées ensoleillées.

Les repérages de pucerons sont à réaliser directement sur les plantes des parcelles, de façon minutieuse par beau temps, dès la levée et jusqu’aux grands froids (s’il y en a !).

Figure 1 : Seuils d’interventions sur pucerons
Seuils d’interventions sur pucerons

Pour les cicadelles, observer directement dans les parcelles ou avec un piège englué jaune, par beau temps, dès la levée et jusqu’aux grands froids (s’il y en a !), de la levée à début tallage. Parmi les cicadelles, l'espèce pouvant transmettre les maladies des pieds chétifs est Psammotettix alienus (de couleur marron clair avec une coloration des nervures dorsales éclaircies).

Figure 2 : Seuils d’interventions sur cicadelles
Seuils d’interventions sur cicadelles

Limaces : risque présent en semis tardifsLes conditions météorologiques actuelles (humidité) sont favorables à l’activité des limaces. Le risque existe toujours pour les semis tardifs (réalisés du 15 au 20 novembre) qui se développent lentement, et sur lesquels les dégâts peuvent être préjudiciables.
Les semis précoces peuvent être également touchés si toutes les conditions favorables sont réunies, notamment sur les sols motteux.
Surveiller jusqu’à fin tallage, en priorité les parcelles avec précédents colzas, pois, féverole, céréales et maïs.
Concernant le seuil de nuisibilité, au-delà de 5-6 limaces par m², les dégâts causés peuvent avoir une incidence sur le peuplement.

Pour en savoir plus, téléchargez le bulletin Challenge Blé dur n°2 du 3 décembre 2021.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10