En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Semis de blé dur en Occitanie Messagerie Occitanie

Blé dur : les dates et densités de semis recommandées

08 octobre 2020

Zoom sur les éléments à prendre en compte pour le choix de la date et de la densité de semis du blé dur dans la région.

La date de semis a un effet sur le cycle de la plante. L’objectif est d’échapper à deux risques climatiques : le gel tardif et l’échaudage de fin de cycle.

Le blé dur est particulièrement exigeant car son développement est très peu régulé par la durée du jour (comme les blés tendres). Seule la température moyenne dicte la croissance et l’avancée des stades. Si cela est plutôt avantageux pour des semis tardifs, cela reste plus dangereux pour des semis précoces. Le blé dur y est très sensible, et des semis avant le 25 octobre se soldent régulièrement par des stades épi à 1 cm et des reprises de végétation en décembre et janvier (notamment pour les variétés précoces).

Semer plus tôt revient à s’exposer à des risques de gels précoce et tardif ; semer plus tard commence à impacter le potentiel en année moyenne.

Figure 1 : Plages optimales pour le semis du blé dur

NB : Il est recommandé de semer le plus tôt possible dans la période indiquée ci-dessus.

Par exemple, Anvergur peut être semé à partir du 25 octobre. Les variétés plus précoces à montaison, comme Sculptur et RGT Vanur, doivent être semées plus tard.

Au-delà des aspects risques climatiques, les semis précoces ou tardifs sont impactés diversement et il est possible de privilégier certaines dates de semis à certaines situations en parcelle (figure 2).

Figure 2 : Risques des semis précoces et des semis tardifs

Côté densités de semis

Le raisonnement de la dose de semis du blé dur est analogue à celui du blé tendre. En semis tardif, le blé dur a une capacité de tallage plus réduite et, de ce fait, les doses doivent être augmentées dès les semis de début décembre.

Tableau 1 : Densités de semis recommandées pour le blé dur dans le Sud-Ouest

Ces densités sont adaptées à des taux de germination supérieurs à 85 %, correspondant à la norme semences certifiées, et à des conditions de préparation de sol optimales avec des pertes attendues à la levée de 20 % maximum.

Semences de ferme : s’adapter pour éviter les difficultés par la suite

L’utilisation de graines de ferme nécessite un soin particulier. La première précaution est de réaliser un test de germination afin d’ajuster la densité de semis. Puis il faut calculer le poids de mille grains (PMG), pour ajuster la dose de semis à l’hectare. Autres précautions à prendre : le tri et le traitement de semences. En effet, beaucoup de maladies et de champignons peuvent se transmettre d’une année sur l’autre et être catastrophiques pour la campagne en cours, voire les années suivantes. C’est le cas de la carie, dont les cas se multiplient sur le territoire, de l’ergot des céréales ponctuellement présent, du charbon nu et des fusarioses responsables de la fonte des semis. Les protections fongicides sur la semence sont relativement efficaces sur des lots initialement peu à moyennement contaminés. Le tri permet de limiter la présence d’ergot et de grains fusariés.

Tableau 2 : Nuisibilité des maladies et efficacité de la protection fongicide des semences adaptée

Calcul de la dose de semis : attention les PMG sont variables

Cette année, les PMG sont élevés mais peuvent être variables d’un lot à l’autre : il est donc important de bien recalculer la dose de semis afin de ne pas semer trop clair. Pour semer 250 grains/m² avec un PMG de 50 g, il faut semer 125 kg/ha, alors qu’il faudra semer 150 kg/ha pour un PMG de 60 g. Pour faire le calcul avec vos semences :
Dose de semis (kg/ha) = (nbre grains/m² x PMG) / 100

Tableau 3 : Doses de semis selon le PMG et la densité de semis visés

Les variétés de blé dur disponibles en 2020

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10