En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Blé dur au stade tallage / début montaison en février 2020 en Occitanie Messagerie Occitanie

Blé dur : le stade épi 1 cm prévu avec de l’avance

20 février 2020

La douceur des températures enregistrées depuis le début de la campagne favorise le développement du blé dur. Résultat, les parcelles devraient atteindre le stade épi 1 cm avec de l’avance.

Depuis le 1er octobre 2019, les températures sont excessivement douces avec une moyenne de +1,5°C sur les moyennes journalières. Ces conditions sont proches de celles enregistrées en 2016, avec une douceur de l’extrême qui avait eu un impact important sur le développement des céréales en début de cycle.

Attention aux faux « épi 1 cm » en semis précoce

Les semis précoces (fin octobre/début novembre) sont à relativiser car ils ne concernent potentiellement que 10 % du Lauragais et 30 à 40 % du Gers. Néanmoins, dans ces situations, on observe des blés durs au stade épi 1 cm (mesure d’un épi décollé du plateau de tallage de 1 cm) alors que physiologiquement, la plante est encore au tallage. Il y a un redressement et une élongation lié aux températures (le blé dur est, contrairement au blé tendre, alternatif et thermosensible).



Au stade épi 1 cm, la feuille pointante est normalement la F4 définitive. Sur le site d’En Crambade (31) avec des variétés semées le 30/10 : Anvergur est encore à la F5 pointante le 10/02, donc loin de épi 1 cm physiologique alors que la mesure du décollement de l’épi de plus d’1 cm s’est faite le jour même.

Il y a donc un déphasage entre l’élongation et la croissance de la plante : attention, car le stade 2 nœuds utile dans la gestion des maladies doit être bien repéré pour éviter les problèmes de couverture.

Pour les semis plu tardifs, ce phénomène doit être validé par des mesures ultérieures. Néanmoins, les températures extrêmement douces permettent d’accélérer les stades malgré la tardiveté de la date de semis, ce qui tamponnera le décalage des stades par la suite.

Prévisions de stades en avance

Au final, le stade épi 1 cm « mesure règle » est prévu avec 20 jours d’avance en semis précoce ; au niveau physiologique, ce sera 10 jours. En semis de début janvier, la douceur va permettre d’observer un stade épi 1 cm autour de fin mars – début avril.

Tableau 1 : Prévisions des stades épi 1 cm, 1 nœud, F1 pointante, épiaison et floraison - Avec les fréquentielles de En Crambade au 11 février 2020

En zones hydromorphes, le développement des blés durs est stoppé et il y aura un décalage de stades par rapport à ces cas-types.

Verse : risque limité en semis tardif
Cette année, le risque de verse dépend avant tout de la date de semis :
- Sur les semis précoces de fin octobre en sol profond, les développements des blés durs étant en avance, le risque de verse est plus important. Il est nécessaire de faire attention aux variétés les plus sensibles comme Atoudur et Anvergur en sol profond.
- Sur les dates de semis plus tardives, le risque est limité.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10