Evaluation du Risque verse sur blé dur Messagerie Méditerranée

Bien évaluer le risque verse sur blé dur

24 mars 2022

Hormis sur des parcelles à fort potentiel et/ou sur des variétés sensibles à la verse, il est plutôt déconseillé dans notre région d’utiliser des régulateurs. Ces produits, utilisés de manière inappropriée, peuvent entraîner des pertes de rendement. Ils ont un intérêt uniquement dans les situations à risque.

Une grille permet d’évaluer ce risque (figure 1). Elle prend en compte plusieurs éléments :

1) La sensibilité variétale : dans les situations favorisant le développement végétatif des blés durs, le risque est plus grand avec des variétés sensibles à la verse. Parmi les principales variétés cultivées dans la région, Claudio et Atoudur sont assez sensibles à la verse. Anvergur, Canaillou et RGT Vanur sont moyennement sensibles. A noter que RGT Belalur, bien que moyennement sensible, aurait une meilleure tolérance qu’Anvergur. Retrouvez toutes les notes de sensibilité à la verse dans le Choisir et Décider Blé dur Méditerranée/Rhône-Alpes.

2) L’itinéraire technique : les semis précoces, les fortes densités et une alimentation azotée excédentaire par rapport au potentiel de rendement accentuent la verse.

3) Le type de sol : il va conditionner la réserve utile disponible et, in fine, le potentiel de production de biomasse de la plante et son rendement.

4) Le climat : le climat entre le stade épi 1 cm et le stade 2 nœuds est déterminant car c’est pendant cette période que se définissent la longueur des entre-nœuds et leur solidité. Des températures élevées, associées à du stress hydrique, induisent une moindre élongation des tiges. Quant aux forts rayonnements, ils limitent la concurrence des plantes et réduisent l’étiolement des tiges.

Jusqu’à présent, le climat a été plutôt défavorable à la verse dans la région : sécheresse et fort rayonnement.

Figure 1 : Grille d’évaluation du risque verse sur blé dur
Grille d’évaluation du risque verse sur blé dur

Quels produits utiliser ?

La spécialité à utiliser dépend du niveau de risque évalué (figure 2). En climat méditerranéen, il faut éviter d’utiliser les spécialités contenant de l’éthéphon en fin de cycle.

Enfin, il faut bien respecter les conditions d’application des différentes spécialités (figure 3).

Figure 2 : Spécialités de régulation de croissance recommandées sur blé dur (liste non exhaustive)
Spécialités de régulation de croissance recommandées sur blé dur

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Figure 3 : Conditions optimales de températures habituellement admises pour appliquer des régulateurs de croissance
Conditions optimales de températures habituellement admises pour appliquer des régulateurs de croissance

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10