En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Granules d’azote dans un blé dur au stade tallage en 2018 en région Occitanie Messagerie Occitanie

Azote sur blé dur : raisonner l’apport à tallage selon la pluviométrie

13 décembre 2018

Les blés durs devraient atteindre début tallage entre ces jours-ci pour les semis précoces et début février pour les semis tardifs. Certaines situations pourront faire l’impasse d’un apport d’azote à ce stade, en fonction du niveau des pluies.

La pluviométrie entre le 1er octobre et le 1er mars permet d’estimer les quantités d’azote lixiviées avant le stade épi 1 cm et ainsi d’estimer si l’année est à risque sur des carences précoces.

Tableau 1 : Pluviométrie par station météo

Cette année, deux situations bien différenciées sont à prendre en compte :

- Les parcelles situées dans l’Aude où la pluviométrie a été largement supérieure à la normale (pluviométrie supérieure à 300-400 mm cumulés prévus entre le 1er octobre et le 1er mars). Dans ces situations, les besoins d’azote au tallage seront plus importants car une partie de l’azote disponible a été entraîné en profondeur et ne sera plus disponible pour la culture.

- Les parcelles de la région en dehors de l’Aude où la pluviométrie est globalement proche de la normale (pluviométrie inférieure à 300 mm cumulés prévus entre le 1er octobre et le 1er mars). Dans ces situations, l’azote ne sera généralement pas nécessaire avant le stade épi 1 cm.

Attention néanmoins au sol très superficiel, plus sujet à des carences précoces.

Le raisonnement de la date d’apport se fait par rapport au stade repère, le début tallage.

Attention à l’excès d’azote

Un excès d’azote début tallage peut entraîner des problèmes de verse et favoriser les maladies.

Il est important de noter également que toutes les quantités d’azote amenées au stade tallage, quand elles ne sont pas nécessaires (préconisation autour de 0 kg N/ha dans le tableau suivant), représentent des quantités non valorisées et non utilisables en fin de cycle pour maximiser le rendement et la teneur en protéines.

Toutes les formes d'azote conviennent.

Téléchargez les préconisations d’apport au stade tallage :

- Pour une pluviométrie inférieure à 300 mm du 01/10/2018 au 01/03/2019 - Cas des stations de Auch - En Crambade – Montans
- Pour une pluviométrie autour de 350 mm du 01/10/2018 au 01/03/2019 - Cas de la station de Castelnaudary
- Pour une pluviométrie autour de 350 mm du 01/10/2018 au 01/03/2019 - Cas de la station de Carcassonne

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant