Contexte 2022

Se tenir prêt pour le premier apport d'azote sur prairies installées

03 février 2022

Cette année, la date d’atteinte des 200 degrés-jours cumulés depuis le 1er janvier, seuil de déclenchement du premier apport d'azote sur prairies de graminées, est prévue avec un peu de retard par rapport à la médiane historique.

En prairies installées de graminées, le premier apport d’azote (sous forme minérale ou lisier) doit être réalisé à 200 degrés-jours (base 0°C) cumulés depuis le 1er janvier pour maximiser la croissance au premier cycle.

Des apports à envisager prochainement sur la façade ouest et le sud du pays…

Après des passages pluvieux parfois abondants début janvier, un temps plus sec - mais aussi plus froid - s’est installé au cours du mois de janvier. Au global, le compteur de sommes de température accuse un retard d'une semaine à plus de deux semaines selon les secteurs du territoire national (figure 1).

Le seuil des 200°C jours est atteint, ou le sera d’ici la mi-février, sur la frange océanique ainsi que dans les plaines du sud de la France. Dans les autres régions, plus tardives, les dates prévisionnelles d’atteinte de ce seuil oscillent entre la mi-février et fin mars. Il sera nécessaire d’ici-là de réactualiser les sommes de température afin de piloter plus finement le déclenchement du premier apport. En valorisant des données météo actualisées tous les jours, l'outil Date N’Prairie, accessible gratuitement, s'appuie sur la règle des 200°C-j pour déterminer la date prévisionnelle de cet apport selon votre région.

Figure 1 : Date prévisionnelle d’atteinte du seuil des 200 degrés-jours (base 0°C) cumulés depuis le 01/01/2022 (simulation au 31/01/2022 avec données météo réelles jusqu’au 29/01/2022, prévisions jusqu’au 05/02/2022 puis extrapolation selon les données météorologiques historiques de la période 2001-2020)
Date prévisionnelle d’atteinte du seuil des 200 degrés-jours

Figure 2 : Ecart à la médiane (en nombre de jours) de la date prévisionnelle d’atteinte du seuil des 200 degrés-jours (base 0°C) cumulés depuis le 01/01/2022 (simulation au 31/01/2022 avec données météo réelles jusqu’au 29/01/2022, prévisions jusqu’au 05/02/2022 puis extrapolation selon les données météorologiques historiques de la période 2001-2020)
Ecart à la médiane (en nombre de jours) de la date prévisionnelle d’atteinte du seuil des 200 degrés-jours

En secteur précoce, profiter des bonnes conditions de portance pour les apports d’effluents d’élevage

Les conditions plus saines depuis la mi-janvier ont permis un bon ressuyage des parcelles et permettent d’envisager des apports d’effluents en bonnes conditions de portance. C’est notamment le cas des lisiers (forme d’azote soluble) pour lesquels la règle des 200 degrés-jours s’applique également. Pour les fumiers et composts qui n’auraient pas été épandus à l’automne, la fenêtre météorologique leur est également favorable. Mais la moindre disponibilité de l’azote dans ces produits limitera leur effet azoté.

Pour rappel, comme pour les autres cultures, un apport juste avant une période pluvieuse et en conditions favorables à la croissance permet d’en maximiser l’efficacité.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10