En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Entretien des sols

Attention aux pH trop faibles

19 juillet 2011

L’acidification des sols peut avoir des conséquences sur la disponibilité de certains minéraux dans le sol, avec des risques de déficiences ou de carences.

L'acidification modifie la disponibilité des ions pour la plante

L’acidification des sols résulte de l’apport ou de la production de protons qui remplacement des cations fixés sur des sites négatifs des adsorbants. Libérés dans la solution du sol, ces cations peuvent être lessivés et ne sont plus disponibles pour les plantes. Les pertes de calcium (Ca2+), de magnésium (Mg2+) et à un moindre degré de potassium (K+) sont la conséquence et non la cause de l’acidification, qui contribue à abaisser la disponibilité du potassium et du magnésium dans les sols.

L’acidification des sols diminue également la disponibilité du molybdène et du phosphore : ces éléments sont présents dans la solution sous forme d’anions qui sont d’autant plus fortement adsorbés par les composés du fer et de l’aluminium lorsque, au-dessous de 6,0, le pH eau diminue.

Des éléments libérés mais parfois toxiques

Quand le sol s’acidifie, d’autres éléments indispensables pour les plantes sont au contraire libérés et deviennent plus disponibles. Il en est ainsi pour le cuivre, le zinc, le bore et le manganèse. Dans les sols qui en sont fortement pourvus, ce dernier peut même devenir toxique pour les végétaux cultivés, au même titre que l’aluminium. Cette toxicité n’apparaît toutefois que lorsque le pH eau mesuré par les laboratoires d’analyses de terre est inférieur ou égal à 5,5. C’est la raison pour laquelle le pH eau doit être maintenu au-dessus de ce seuil critique, en évitant les excès de chaulage qui peuvent, dans certains cas, engendrer des carences en oligo-éléments (figure 1). La neutralité, pH eau = 7 n’est donc pas un optimum pour l’alimentation minérale des plantes.
 

Figure 1 : Effet du chaulage d’un sol sablo-limoneux sur la disponibilité du manganèse (orge 1989) et du bore (colza 1991)  et sur la production des cultures dans l’expérimentation de longue durée de Jeu les bois (36).



L’augmentation excessive du pH a engendré des carences en manganèse sur orge et bore sur colza qui n’ont pas reçu l’apport de ces éléments.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

Mots-clés :

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10