En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Contamination des céréales par les sclérotes Les vrai/faux de l'ergot

Après une infestation en ergot, il ne faut pas semer la récolte

03 septembre 2020

Les semences de ferme utilisées doivent être indemnes de sclérotes.

Si l’on souhaite utiliser un lot comme semence de ferme, il faut dès la récolte : 
• prélever un échantillon et rechercher la présence d’ergot,
• en cas de présence d’ergot, nettoyer le lot,
• après nettoyage, vérifier l’absence de sclérote.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

3 commentaires 04 septembre 2020 par ROEDERER

Alors, voilà un problème de responsabilité à débattre: si l'agriculteur utilise des semences certifiées comportant de l'ergot, qui respectent les normes, et que l'agriculteur commercialise la production de ce champs. Celle-ci va contenir des sclérotes d'ergot, logiquement... Si le lot commercialisé dépasse les normes et intoxique une population (humaine ou animale), qui porte la responsabilité de l'intoxication, le semencier ou l'agriculteur ? Et je n'ose imaginer si des morts s'en suivent...

04 septembre 2020 par OGEREAU

l'an passé, j'avais de l'ergot dans de la semence certifiée de blé dur...J'en ai informé ma négoce qui à son tour à contacter son fournisseur. Réponse du semencier : "oui il peut y avoir de l'ergot dans nos semences mais nous respectons les normes"...

04 septembre 2020 par ROEDERER

Merci pour cette information essentielle ! En effet, depuis longtemps je songe à utiliser du triticale issu de ma "propre" récolte pour mes couverts végétaux, et cette histoire d'ergot me retient de passer à l'acte. Je me contenterai donc de l'avoine noire que j'utilise depuis plusieurs années maintenant, même si elle produit moins de masse organique que le triticale ou le seigle. Au moins, l'ergot n'augmente pas sa présence dans mes parcelles. Ce que vous dites là représente un "sacré" danger en agriculture bio, non ? Comment étre sûr de l'absence de contamination d'un lot de semences ?

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10