En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Cultures intermédiaires

Des légumineuses pour améliorer la nutrition azotée du blé

24 janvier 2013

Si il est possible aujourd'hui de déterminer précisément les besoins en azote du blé, l'objectif est également de diminuer la consommation en engrais azotés. Deux leviers d'action peuvent être mis en jeu : l'amélioration de l'efficacité des engrais azotés, et l'implantation de cultures intermédiaires à base de légumineuses pour augmenter les fournitures du sol en azote.


La réponse du blé est typique d’une courbe de réponse à un intrant, c’est-à-dire qu’il y a une phase croissance du rendement proportionnellement aux quantités apportées jusqu’à atteindre un plafond au-delà duquel il n’est pas nécessaire de continuer à fertiliser. Si les besoins en azote du blé sont aujourd’hui bien connus, il reste de nombreux progrès à faire encore pour améliorer la nutrition azotée du blé tout en ayant moins recours aux engrais. Deux leviers d’action peuvent être mis en jeu pour atteindre cet objectif : améliorer l’efficacité des engrais apportés, et réduire la dépendance des systèmes de culture aux engrais.  Une voie prometteuse consiste à implanter en interculture des cultures intermédiaires à base de légumineuses. Lors de leur destruction, l’azote qu’elles ont fixé est minéralisé et restitué à la culture qui suit. Encore plus novateur, l’association de légumineuses avec des céréales comme le blé est également une piste intéressante qui mérite d’être approfondie.

Il ne faut cependant pas perdre de vue l’objectif économique. Par exemple, les cultures intermédiaires ne sont intéressantes d’un point de vue économique que si les économies réalisées sur le poste fertilisation sont supérieures aux coûts liés à leur implantation.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

3 commentaires 28 janvier 2013 par AIT ABDERRAHIM

QUELLE EST LA MEILLEURE Période d implantation des légumineuses pour maximiser la fixation de l azote par ses légumineuses

26 janvier 2013 par CORNET

et oui es legumineuse partout des intercultures des cultures de ventes dérobées mais ca ne nous laisse pas le temps de mettre le fumier detruire les vivaces gerer la rotation en evitant une repetition de legumineuses le fait de mettre des intercultures raccourcit la rotation alors que techniquementil serait souhaitable de l allonger

25 janvier 2013 par ARONDEL

quitte a implanter un legumineuse en interculture ne serait il pas plus approprie de semer la cereale sans destruction precoce pour limiter la fuite d azote avec la lame drainante de l hiver

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10