En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
remplissage pulvé Désherbage des céréales

Adjuvants : choisir entre huiles et mouillants

17 janvier 2013

Lors de l’application d’antigraminées de la famille des inhibiteurs de l’ALS, un des leviers permettant d’améliorer l’efficacité des herbicides est l’utilisation d’adjuvants. Cependant, celle-ci ne doit pas se substituer à de bonnes conditions d’application de ces herbicides. Entre huiles et mouillants, existe-t-il des variations de gains d’efficacité ?

Les huiles sont caractérisées par leurs capacités pénétrantes alors que les mouillants permettent notamment un meilleur étalement des gouttes pulvérisées.

L'essentiel► Les adjuvants de type mouillants ont un faible impact sur l’efficacité d’Abak, alors que l’utilisation d’huile apporte des gains d’efficacité visibles.
► L’ajout de mouillants ou d’huile à Atlantis WG induisent dans les deux cas une augmentation d’efficacité. 
► Cantor semble en retrait aussi bien avec Abak qu’avec Atlantis WG. Les 3 autres mouillants étant sensiblement équivalents.
► Le mélange huile + mouillant avec Abak n'apporte rien de plus que l'huile seule (Actirob B).


Au cours de 7 des 8 dernières campagnes, 24 essais ont été réalisés avec deux spécialités antigraminées de type inhibiteurs de l’ALS appliqués en fin d’hiver, Atlantis WG et Abak, auxquelles différents adjuvants de type huile ou mouillant ont été ajoutés. Les résultats sont comparés à une référence commune : l’huile Actirob B à 1 l/ha. Les essais ont été effectués sur des populations de ray-grass ou de vulpin à des volumes compris entre 150 et 220 l/ha.

Le mouillant Gondor donne de meilleurs résultats avec Atlantis WG

Les adjuvants Gondor (mouillant) et Actirob B (huile) améliorent dans 29 des 30 situations l’efficacité de l'herbicide Atlantis WG. Cette amélioration s’élève en moyenne à plus de 11 points d’efficacité. De plus, les efficacités sont moins irrégulières lorsque cet herbicide est associé avec un des deux adjuvants. Une différence d’un peu moins de 2 points est observée en faveur du Gondor (voir Figure 1 en pièces jointes).

Avec Abak, les adjuvants présentent en moyenne des efficacités supérieures à celle du produit herbicide solo. Cependant, dans un tiers des cas, l’association Gondor et Abak est inférieure à Abak solo. Gondor apporte moins que l’huile Actirob B, qui présente en moyenne des efficacités supérieures : 7 points en moyenne de plus que le produit herbicide solo et 5 points de plus que l’association avec Gondor (voir Figure 2 en pièces jointes).

Haut de page

Les mouillants associés avec Abak n'améliorent pas l'efficacité du traitement

Suite à ces résultats, l’hypothèse d’une moins bonne efficacité des mouillants en association avec Abak peut être posée. Trois autres mouillants ont été étudiés : Surf 2000, Silwet L77 et Cantor, afin de tester cette possibilité.

Associés à Atlantis WG les adjuvants Surf 2000 et Silwet L77 présentent des efficacités moyennes proches de celles de l’huile Actirob B. Cantor décroche un peu plus, même si, en moyenne, il présente 7 points d’efficacités de plus que le produit herbicide solo (voir Figure 3 en pièces jointes).

Avec Abak, l’huile Actirob B apporte un gain d’efficacité moyen de 8 points. Les trois mouillants associés à l’Abak ne présentent en moyenne qu’un gain d’efficacité de 2 points, et dans un tiers des comparaisons, ils présentent des efficacités inférieures au produit solo (voir Figure 4 en pièces jointes).

Haut de page

Le mélange huile + mouillant n’apporte rien de plus avec Abak

Avec Abak, une série de 3 essais sur les mélanges d’adjuvants (huile + mouillants) a été mise en place en 2009, afin de vérifier le gain d'efficacité d'une mélange huile + mouillant, comparée à l'huile seule, sachant que l'huile seule est jusqu'à présent l'adjuvant le plus efficace avec cette spécialité herbicide. Les mélanges constitués sont composés d'1 l d'huile additionnés d'une demi-dose de mouillant (voir figure 5 en pièces jointes).

Globalement, avec Abak, le mélange d'huile + mouillant présente un intérêt très limité. En effet, comparé à l'huile seule (base 100), tous les mélanges étudiés sont inférieurs, avec peut être un bémol pour le mélange Actirob B 1 l + Héliosol 0,3 l qui se rapproche de l'huile seule. Pour tous les autres mélanges, le gain d'efficacité est supérieur à l'utilisation du mouillant seul (+ 7 % avec Silwet L77, et seulement + 2 % avec Surf2000 et Ecostar). Contrairement à ce que l'on pourrait penser, il n'y a pas de "synergie" d'adjuvants, seulement un complément de fonctions qui s'avère limité dans le cas d'Abak.

Ainsi, pour conclure sur les mélanges d'adjuvants, l'effet peut être positif et équivalent à une huile lorsque l'huile et le mouillant apportent un gain initialement (comme avec Atlantis). Lorsque l'un des 2 adjuvants n'apporte rien initialement ou de manière limitée (comme les mouillants avec Abak), le mélange n'apporte rien. Cette règle n'est pas valable avec les mélanges huiles + sels (sulfate d'ammonium) dont les résultats sont clairement positifs.

Haut de page

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10