En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Une benne remplie de maïs grain devant une parcelle pendant la récolte 2015, avant estimation des rendements Récolte 2015 de maïs grain

90 q/ha : un rendement national très honorable au vu du scénario climatique

03 décembre 2015

Après le record de 2014, la production 2015 de maïs grain accuse une baisse de près de 16 % notamment en raison des conditions climatiques de l’été.

En maïs grain, le rendement national est estimé à 90,1 quintaux par hectare et la production à 13,9 millions de tonnes. Cette moyenne nationale masque d’énormes disparités selon les zones de production et les conditions de culture, de 35 à 175 q/ha. Les stress hydriques les plus intenses concernent un grand tiers nord-est de la France, depuis le sud de la Picardie jusqu’à la région Rhône-Alpes en passant par le Centre et l’Auvergne.


Figure 1 : Rendement moyen de maïs grain observé en France en 2015

Survolez la carte avec la souris

Haut de page


Cette année, l’accès à l’eau aura fait toute la différence – de 30 à 90 quintaux par hectare entre sec et irrigué – apportant, une fois de plus la preuve du rôle stratégique de l’irrigation et de l’intérêt du stockage hivernal. A cette crise de production s’ajoute la crise des prix dégradés, en raison d’une production mondiale abondante, démontrant une nouvelle fois la nécessité de travailler à des outils assurantiels adaptés.

A noter que les spécialistes de la sélection maïs, en analysant leurs essais, estiment qu’avec un même scénario climatique, la perte de rendement aurait pu être de 20 q/ha supplémentaires, illustration de la dynamique du progrès génétique.

Haut de page

Maïs semences : la France toujours premier producteur européen
En maïs semence, la production s’avère moyenne avec un résultat technique évalué à 95 % de l’objectif. Au regard des conditions extrêmes de l’année, il s’agit d’une nouvelle performance qui conforte la qualité du réseau français.
En raison des records de production de l’année 2014, les surfaces de productions affichent une baisse de 25 % à 69 850 ha. Mais cette baisse étant moindre que dans le reste de l’UE 28 (33 %), la France conforte son rang de premier producteur européen.

Haut de page

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10