Les Essentiels d'ARVALIS

Quelle est la nuisibilité des mauvaises herbes en céréales à paille ?

Les seuils de nuisibilité des mauvaises herbes sont déterminants pour le raisonnement du désherbage et pour optimiser la rentabilité des applications. Mais ils ne représentent que des valeurs indicatives car de nombreux facteurs en...


Qualités des blés tendres / La fertilisation soufrée a-t-elle un impact sur la qualité technologique ?


Fertilisation / L’apport de magnésie est rarement nécessaire


Fertilisation des céréales / Dans quelles situations un apport de soufre est-il nécessaire, quelle est la grille de décision disponible ?


Désherbage des grandes cultures / Leviers agronomiques : comment mettre à profit les caractéristiques biologiques des adventices pour mieux les gérer ?


Maladies des céréales à paille / Rouille jaune : quelle nuisibilité et moyens de lutte ?

cible

15 janvier 2015

Fertilisation azotée

Blé dur : assurer un rendement et un taux de protéines élevés

La qualité du blé dur à la récolte dépend étroitement de sa teneur en protéines. L’objectif est d’atteindre 14 % de protéines pour limiter le mitadinage et produire des pâtes d’une tenacité suffisante. La conduite de la...

cible

14 janvier 2015

ARVALIS CETIOM Infos

Printemps 2015 : bien choisir les modalités d’interventions

Le nouveau numéro d’ARVALIS-CETIOM Infos fait la part belle à la fertilisation azotée et à la protection des plantes. Des préconisations techniques qui s’adressent aux producteurs de céréales à paille et de colza.

cible

12 janvier 2015

LES MEES (04), le 04 février 2015

Réunion Technique grandes cultures

cible

08 janvier 2015

Outil de recherche

PhénoField : une plateforme dédiée à l’étude de la tolérance à la sécheresse

Après quelques mois de mise au point, la plateforme expérimentale de plein champ PhénoField va être opérationnelle dès 2015.

cible

08 janvier 2015

Calcul de dose

Les besoins unitaires en azote des variétés de blé tendre réactualisés pour 2015

Chaque année, les variétés de blé tendre sont évaluées sur leur besoin spécifique en azote - ou coefficient b -, puis réparties dans l’une des classes de besoins. Cette année, 31 nouvelles variétés intègrent le classement.