4 juin 2012

Couverts végétaux

La moutarde blanche, un couvert bon marché et facile à détruire

Un tableau synthétique vous présente les principales caractéristiques de la moutarde blanche et son comportement en tant que culture intermédiaire. L'accent est mis sur sa facilité d'implantation et de destruction suivant la technique utilisée.


Espèce : Moutarde blanche

Famille : Crucifère



Enracinement

Pivotant

Densité de semis du couvert solo (kg/ha) (à réduire en cas de mélange)

8

Type de semis

Semis sous la coupe à la moisson

Adapté 

Semis avec un semoir

Adapté 

Semis à la volée sur déchaumeur avec un bon recouvrement des semences

Adapté 

Semis à la volée peu recouvert (suivi d’un roulage ou au niveau du rouleau du déchaumeur)

Adapté 

Facilité de destruction pendant l’interculture (le développement du couvert a aussi un fort impact sur sa facilité de destruction)

Gel

Bonne (-5 à -10°C selon le développement)

Broyage

Très bonne

Roulage sur gel

Bonne

Outil de déchaumage

Très bonne

Labour

Très bonne (sauf si hauteur > 60cm)

Destruction chimique

Très bonne



La moutarde blanche est le couvert le plus répandu. A cela, plusieurs raisons : coût limité des semences, semis facile même à la volée, destruction facile, bon piège à nitrate... Elle est cependant sensible au stress hydrique et aux fortes températures en cas de semis très précoce. Elle monte à graine assez facilement. Lorsqu'elle est très développée, elle peut être difficile à enfouir par un labour. Un broyage est alors souvent nécessaire. Sa vitesse d'installation et sa grande taille la rendent assez agressive vis à vis des adventices ou repousses mais aussi des autres couverts en cas d'associations. Choisir des variétés "anti-nématode" en rotation betteravière. Il faut aussi privilégier les variétés tardives en cas de semis précoce.



Couvert de moutarde blanche Semences de moutarde blanche


Cliquer sur l'image pour l'agrandir


Cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

Mots-clés

L'avis des lecteurs

Note globale :
  • (Aucun vote)
Commentaires

aucun commentaire pour l'instant

Merci de vous identifier pour commenter et noter cet article