31 mai 2013

Céréales à paille d'hiver

Diagnostiquer les problèmes de stérilité d’épis

Voici quelques indications pour détecter les problèmes sur épis et évaluer les éventuelles pertes de rendement.

Rappel sur les stades

Méiose : le stade méiose coïncide généralement avec la ligulation de la dernière feuille. Ceci s’observe :
- quand le sommet du jeune épi touche la ligule de l'avant dernière feuille ;
- chez l'orge, cela coïncide avec les barbes visibles ;
- la dernière feuille se trouve souvent autour de 80% de son stade foliaire final : on parle de "ligule dans la ligule".

Floraison : elle correspond à l’extrusion des anthères. Les processus de fécondation ont lieu généralement juste avant celle-ci. Mais la phase de sensibilité se prolongeant lors des 1ers jours après fécondation, c’est tout au long de ce stade que la plante est sensible.

Observations

Les problèmes à la méiose se traduisent souvent par des symptômes caractéristiques au niveau de l’épi. Ils se traduisent souvent par des dissymétries.

dissymetrie des epis due a des problemes a la meiose.

Un « bâillement » des fleurs peut également être observé. Ce symptôme correspond à une adaptation de la plante, qui, en l’absence de pollen viable, tente de capter du pollen extérieur en s’ouvrant. Mais, le blé étant une plante autogame, ceci ne suffit jamais pour rattraper la situation. Attention toutefois à ne pas confondre ces symptômes avec des épillets surnuméraires :


ble ouvrant les epis pour essayer de capter du pollen exterieur mais c'est une plante autogame donc c'est peu efficace
(source photo : UCATA)

Ce type de symptôme apparaît lors de montaisons froides, mais il est plutôt un signe de bonne fertilité (même si les épillets surnuméraires en question contiennent rarement des grains). C’est une des manifestations du paradoxe de la situation actuelle déjà évoqué : des conditions en moyenne favorables à de bonnes fertilités, mais aussi l’existence de conditions très défavorables.

Diagnostic

Dès qu’il y a une suspicion de problèmes de stérilité du fait de conditions défavorables à la méiose ou la floraison, un diagnostic de stérilité peut être réalisé.

Ce diagnostic peut être interprété en terme de pertes de rendement selon la grille suivante (établie en 87 sur Moulin et Pernel) :

% fleurs stériles pertes
<6 0
06-10 marginales
10-20 ~ 10%
20-30 ~ 20%
30-50 ~ 40%


Il peut également être illustré avec la planche ci-dessous (cliquez sur l'image pour agrandir).

schema pour determiner si les epis sont steriles ou pas

Mots-clés

L'avis des lecteurs

Note globale :
  • (Aucun vote)
Commentaires

aucun commentaire pour l'instant

Merci de vous identifier pour commenter et noter cet article